PROGRAMME

Dans un monde de plus en plus complexe, la mutualisation des savoirs nourrit l’innovation et
offre de nouveaux relais de croissance. Le FORUM DE L’ÉCONOMIE VAUDOISE vous invite
à découvrir les modes d’emploi de l’intelligence collective.

8H15

ACCUEIL

9H00

OUVERTURE DU 27e FORUM DE L’ÉCONOMIE VAUDOISE

Aude Pugin

Présidente de la CVCI

Philippe Leuba

Conseiller d’Etat, Chef du Département de l’économie, de l’innovation et du sport

PRÉSENTATION

Tania Chytil

Journaliste RTS, modératrice

2 > 1+1 ?

Pierre Dillenbourg

Professeur EPFL, Swiss EdTech Collider

Dans certaines conditions, l’agrégation de prédictions émises par des non-experts se révèle plus fiable que les prédictions d’experts... Il s’avère aussi que les malentendus et les conflits d’idées entre membres d’un groupe constituent des facteurs favorables à l’apprentissage, parce qu’ils requièrent un effort d’élaboration verbale. La clé de cette énigme tient donc dans une phrase : notre cognition est fondamentalement sociale. Notre cerveau, ce hardware individuel est exploité par un software social !

LE « CONNECTED-FARMING » EST EN ROUTE

Olivier Viret

PhD EPFZ, Direction générale de l’agriculture, viticulture et affaires vétérinaires

Entre tradition et innovation, l’agriculture intègre les changements dictés par la nature. Pour les agriculteurs, les exigences écologiques augmentent, les prix baissent et la société s’interroge sur la qualité des aliments. Agrometeo met des données individuelles au profit de la collectivité dans la lutte contre les maladies et les ravageurs des plantes en utilisant les microclimats. Comment a évolué le système au profit des utilisateurs et quelles perspectives s’offrent à nous après 25 ans de collaborations nationales et internationales ?

10H15

ENTRACTE

10H45

INNOVATION COLLABORATIVE : LE MODÈLE DES PAYS ÉMERGENTS

Alisée de Tonnac

CEO et Co-fondatrice de Seedstars

L’économie du savoir devient un vecteur de croissance pour les nations du monde entier. De fait, gouvernements et entreprises investissent de plus en plus dans la formation, l’information, la technologie et les réseaux. Adoptées massivement, les nouvelles technologies requièrent flexibilité et créativité. C’est ainsi que les marchés émergents, de par leur taille, deviennent des rampes de lancement idéales pour des innovations et des modèles collaboratifs au service des citoyens, dans les domaines de l’énergie, de la santé ou de l’agriculture.

POUR INNOVER, QUAND PEUT-ON PASSER DE L’EGO À L’ÉCOSYSTÈME ?

Laurent Horvath

Géo-économiste de l’énergie, Membre du Board « Open & Agile Smart Cities »

Le tissu industriel suisse est en grande majorité composé de petites entreprises. Cette taille favorise l’agilité et la réactivité, mais innover seul est parfois une gageure. Certaines PMEs ou start-ups sont obligées d’avancer en cercle clos. Pour d’autres, entrer dans un écosystème et co-créer « ensemble » permet de gagner du temps, de stabiliser les coûts ou d’ouvrir de nouveaux marchés. A l’heure de la digitalisation et de la robotisation, la collaboration devient une force.

SUPERCOLLECTIF. LA NOUVELLE PUISSANCE DE NOS INTELLIGENCES

Emile Servan-Schreiber

Dr en psychologie cognitive, ingénieur en intelligence artifi cielle, entrepreneur, journaliste et écrivain

Les groupes ont leur propre intelligence ; on sait depuis peu mesurer leur QI. Mais pourquoi les groupes plus féminins sont-ils plus sagaces ? Comment invoquer la sagesse d’une foule en évitant les pièges du conformisme ? Pourquoi la diversité nous rend-t-elle plus intelligents ? Comment notre intelligence « supercollective » rend-elle nos entreprises plus performantes ? Comment l’utiliser pour revitaliser notre démocratie ? Et pourquoi les espions américains s’y intéressent-ils autant ?

Avec la participation de l’artiste

Cee-Roo

Mise en scène

Gérard Demierre

12H15

COCKTAIL DÎNATOIRE

offert par les organisateurs avec la collaboration de Terre Vaudoise